««« persé­vé­rance »»»

« persé­vé­rance » dans :
Pele­tier
1555
~ Fortune, Amour…
Bu­gnyon
1557
~ Quand je la vois…
Le Saulx
1577
~ Si quelqu’un peut cueillir… (Th., 148)
La Jessée
1583
~ Si je m’attriste…

~#~














 

Persé­vé­rance. Constante, obs­ti­née, ferme, con­ti­nuelle, in­vin­cible, pa­tiente, assi­due ou as­si­duelle, opi­niâtre, stable.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 202r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_410]
(texte modernisé).

[Persé­vé­rante. Cons­tance, dou­leur, ver­tu.]

[Voir aussi per­ti­na­ci­té.]






















«««  #  »»»

Perse­ue­rence. Constante, obs­ti­nee, ferme, con­ti­nuelle, in­uin­cible, pa­tiente, assi­due ou as­si­duelle, opi­niastre, stable.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 202r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_410]
(texte original).

[Perse­ue­rante. Cons­tance, dou­leur, vertu.]

[Voir aussi per­ti­na­ci­té.]