Jean de LA JESSÉE (1551-?)
Qui nombrera…
Anvers, Christofle Plantin, 1583.
ouvrir sur Gallica : Les Jeunesses, livre III, p. 114.

Qui nombrera le sablon de la mer ?
Les gouttes d’eau, quand il pleut sur la terre ?
Les jours du siècle ? et qui pourra grand’erre
Et terre, et Ciel, au compas exprimer ?

Qui peut aller dignement estimer
La Sapience, ou l’apprendre, et l’acquerre ?
Qui la connaît ? qui ses trésors enserre ?
Et qui se fait par elle renommer ?

Ainsi disait jadis l’Ecclésiastique,
Plein d’un esprit devin, et Prophétique :
Hardi taxant les hommes de son temps.

En nous aussi manque la Sapience :
Mais en Dieu seul, rempli de prescience,
Elle fleurit comme un nouveau Printemps.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Qui nombrera le sablon de la mer ?
Les gouttes d’eau, quand il pleut sur la terre ?
Les jours du siècle ? et qui pourra grand’erre
Et terre, et Ciel, au compas exprimer ?

Qui peut aller dignement estimer
La Sapience, ou l’apprendre, et l’acquerre ?
Qui la connaît ? qui ses trésors enserre ?
Et qui se fait par elle renommer ?

Ainsi disait jadis l’Ecclésiastique,
Plein d’un esprit devin, et Prophétique :
Hardi taxant les hommes de son temps.

En nous aussi manque la Sapience :
Mais en Dieu seul, rempli de prescience,
Elle fleurit comme un nouveau Printemps.

 

En ligne le 23/05/09.
Dernière révision le 06/12/11.