Guillaume DES AUTELS (1529-1581)
Je suis le Temps…
Lyon, J. de Tournes et G. Gazeau, 1550.

[…] 

Le Temps.

Ie suis le Temps qui conduis toutes choses
Dessouz la Lune en son concaue encloses.
Le temps de naistre, & le temps de mourir:
Temps de blesser, & le temps de guerir:
Temps de bastir, & le temps de destruire:
Temps de pleurer, temps de gaudir & rire:
Temps de tristesse, & le temps de danser:
Temps de despendre, & le temps d’amasser:
Temps de concorde, & temps de noise aperte:
Le temps de gain, & puis le temps de perte:
Temps pour garder ce dont lon ha affaire:
Temps puis apres propice à s’en deffaire:
Temps de repos, & puis le temps d’aller:
Le temps de taire, & le temps de parler:
Temps d’amitié parfaite, temps de haine:
Temps de la guerre, & temps de paix sereine.
Ie suis le temps variable, inconstant,
Allant plus viste, ou pour le moins, autant
Que Boreas, tout à moy se conforme.
Or maintenant il fault selon la forme
De hault vouloir diuin que tout ie change.

Ignorance.

A mon aduis i’entens quelcun estrange
Icy au pres: mais voyci comme il court.
Bon soir.

Le Temps.

Bon soir.

Ignorance.

Vous venez de la Court,
Crois ie monsieur.

Le Temps.

Ouy certes madame.

Ignorance.

Que dit on la de nouueau?

Le Temps.

Sur mon ame
Ie n’en scay rien, fors qu’on dit que le temps
Qui n’y est plus, rend plusieurs mal contens.

[…] 

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

[…] 

Le Temps.

Ie suis le Temps qui conduis toutes choses
Dessouz la Lune en son concaue encloses.
Le temps de naistre, & le temps de mourir:
Temps de blesser, & le temps de guerir:
Temps de bastir, & le temps de destruire:
Temps de pleurer, temps de gaudir & rire:
Temps de tristesse, & le temps de danser:
Temps de despendre, & le temps d’amasser:
Temps de concorde, & temps de noise aperte:
Le temps de gain, & puis le temps de perte:
Temps pour garder ce dont lon ha affaire:
Temps puis apres propice à s’en deffaire:
Temps de repos, & puis le temps d’aller:
Le temps de taire, & le temps de parler:
Temps d’amitie parfaite, temps de haine:
Temps de la guerre, & temps de paix sereine.
Ie suis le temps variable, inconstant,
Allant plus viste, ou pour le moins, autant
Que Boreas, tout à moy se conforme.
Or maintenant il fault selon la forme
De hault vouloir diuin que tout ie change.

Ignorance.

A mon aduis i’entens quelcun estrange
Icy au pres: mais voyci comme il court.
Bon soir.

Le Temps.

Bon soir.

Ignorance.

Vous venez de la Court,
Crois ie monsieur.

Le Temps.

Ouy certes madame.

Ignorance.

Que dit on là de nouueau?

Le Temps.

Sur mon ame
Ie n’en scay rien, fors qu’on dit que le temps
Qui n’y est plus, rend plusieurs mal contens.

[…] 

«««  imitation de Temps de naître…  »»»
 

En ligne le 26/08/05.
Dernière révision le 19/10/18.