Salomon CERTON (1552-v.1620)
Je te veux entonner…

G

JE te veux entonner d’une façon nouvelle
Mon doux Bourdon de nuit, doux tyran de mon cœur :
Je te veux cette nuit rendre brave vainqueur
Du charme ensorceleur d’une libre cervelle.

Sa force vienne avant qu’elle épanche cruelle
Cent pavots sur mes yeux, ni leur morne liqueur,
Ni ses pipeurs efforts ne te vaincront, moqueur,
De son pouvoir charmeur d’une faible femelle.

Passons donc cette nuit, Bourdon, joyeusement.
Passons-la sans dormir, et veillons bravement,
Vainquons de ces pavots la puissance endormeuse

Mais, Bourdon mon ami, seulement cette nuit,
Car d’aller plus avant outre que cela nuit,
On en remporte enfin repentance fâcheuse.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 

Son­net


texte
ori­ginal


pleine page


œuvres de
Certon

dispo­nibles
sur Gallica


 

G

JE te veux entonner d’une façon nouvelle
Mon doux Bourdon de nuit, doux tyran de mon cœur :
Je te veux cette nuit rendre brave vainqueur
Du charme ensorceleur d’une libre cervelle.

Sa force vienne avant qu’elle épanche cruelle
Cent pavots sur mes yeux, ni leur morne liqueur,
Ni ses pipeurs efforts ne te vaincront, moqueur,
De son pouvoir charmeur d’une faible femelle.

Passons donc cette nuit, Bourdon, joyeusement.
Passons-la sans dormir, et veillons bravement,
Vainquons de ces pavots la puissance endormeuse

Mais, Bourdon mon ami, seulement cette nuit,
Car d’aller plus avant outre que cela nuit,
On en remporte enfin repentance fâcheuse.

 

En ligne le 14/12/13.
Dernière révision le 01/02/17.