Jean Antoine de BAÏF (1532-1589)
Ma Francine est partout…
Paris, André Wechel, 1555.
ouvrir sur Gallica : livre II, f° 56r°.

Ma Francine est partout excellentement belle :
Elle est belle en son front, elle est belle en ses yeux,
Elle est belle en sa joue, en son ris gracieux,
Elle est belle en sa bouche, en elle tout excelle,

Son teint frais et vermeil est excellent en elle,
Son maintien, excellent, excellent son parler,
Excellent son beau port, quand on la voit aller,
Se démarchant d’un pas digne d’une immortelle.

Belles ses belles mains, et beaux sont ses beaux bras,
Belle sa belle gorge, et très beau son beau sein,
Tout ce qu’en elle on voit est fort émerveillable :

Ses grâces et beautés humaines ne sont pas :
Elle a tout admirable ayant tout plus qu’humain,
Si dirai-je ma foi beaucoup plus admirable.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Ma Francine est partout excellentement belle :
Elle est belle en son front, elle est belle en ses yeux,
Elle est belle en sa joue, en son ris gracieux,
Elle est belle en sa bouche, en elle tout excelle,

Son teint frais et vermeil est excellent en elle,
Son maintien, excellent, excellent son parler,
Excellent son beau port, quand on la voit aller,
Se démarchant d’un pas digne d’une immortelle.

Belles ses belles mains, et beaux sont ses beaux bras,
Belle sa belle gorge, et très beau son beau sein,
Tout ce qu’en elle on voit est fort émerveillable :

Ses grâces et beautés humaines ne sont pas :
Elle a tout admirable ayant tout plus qu’humain,
Si dirai-je ma foi beaucoup plus admirable.

 

En ligne le 23/05/10.
Dernière révision le 01/10/16.