««« men­songe »»»

« men­songe » dans :
Saint-Gelais
1547
~ Si j’ai du bien…
Pas­quier
1555
~ Puisque je vois…
Gou­lart
1574
~ Je cours, et n’en puis plus…
Chante­louve
1576
~ Plutôt Jupin…

~#~














 

Mensonge. Controu­vé, babo­leur, faux, inven­té, blan­dis­sant, fabu­leux, trom­peur, vilain, prodi­gieux, impu­dent, vain, joyeux.

Ce mot est mascu­lin et fémi­nin.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 163v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_333]
(texte modernisé).

[Mensonger /-ère /-s. Amour, augure, babil, baboles, diffame, espé­rance ou espoir, fable, femme, Fortune, Grecs ou Gré­geois, infa­mie, injure, jargon, languard ou lan­ga­ger, peintre, poète, Satan, somme ou som­meil, Ulysse, vani­té.]

[Père de mensonges. Satan.]

[Voir aussi menteur.]






















«««  #  »»»

Mensonge. Controu­ué, babo­leur, faux, inuen­té, blan­dis­sant, fabu­leus, trom­peur, vilain, prodi­gieus, impu­dent, vain, ioïeus.

Ce mot est mascu­lin & femi­nin.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 163v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_333]
(texte original).

[Mensonger /-ere /-s. Amour, augure, babil, baboles, diffame, espe­rance ou espoir, fable, femme, Fortune, Grecs ou Gre­geois, iargon, infa­mie, iniure, languard ou lan­ga­ger, peinctre, poete, Satan, somme ou som­meil, Vlysse, vani­té.]

[Pere de mensonges. Satan.]

[Voir aussi menteur.]