Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« Hymen ou Hyménée »»»

« Hymen » ou « Hyménées » dans :
Jodelle
1574
~ Qu’Hymen, Amour, le ciel…
Joseph Du Chesne
1584
~ Que plutôt les Autans…

~#~














 

Hymen ou Hyménée. Joyeux, nocier, chaste, porte-bouquet, amoureux, conjugal, encha­pelé, beau, honnête, blandissant, joli, porte-torche, nuptial, gentil.

Hyménée fils de Bacchus et de Vénus ou d’Uranie fut le premier qui institua certaines noces, et à cette cause il en a été estimé dieu. On prend ce mot aussi pour les louanges qui se chantent ès noces, et quelquefois il signifie les noces mêmes.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 130r° [Gallica, N0050715_PDF_266]
(texte modernisé).

[Hyménéan /-éannes. Bacchus, époux, festin, noces.]

[Voir aussi mariage et épouse ou épousée, mari.]























Hymen ou Hymenee. Ioieus, nopcier, chaste, porte-bouquet, amoureus, coniugal, encha­pelé, beau, honeste, blandissant, ioli, porte-torche, nuptial, gentil.

Hymenee fils de Bacchus & de Venus ou d’Vranie fut le premier qui institua certaines nopces, & à ceste cause il en a esté estimé Dieu. On prend ce mot aussi pour les louanges qui se chantent és nopces, & quelquefois il signifie les nopces mesmes.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 130r° [Gallica, N0050715_PDF_266]
(texte original).

[Hymenean /-eannes. Bacchus, espous, festin, nopces.]

[Voir aussi mariage et espouse ou espousee, mari.]