Pierre de RONSARD (1524-1585)
Je veux en lieu des cieux…
Paris, Gabriel Buon, 1578.

«««

textes de
Ronsard

»»»


«««

dispo­sition du
pré­ambule
(vers 8-11)

»»»


«««

»»»


«««

propos :
la constance dans l’amour

»»»

[…] 

Je veux en lieu des cieux en terre demeurer,
Pour vous aimer, servir, priser et honorer
Comme une chose sainte, et des Vertus l’exemple.
Mainte mortelle Dame a jadis mérité
Autels et sacrifice, encens et Déité,
Qui n’était tant que vous digne d’avoir un Temple.

Bref, je suis résolu de ne changer d’amour.
Le jour sera la nuit, la nuit sera le jour,
Les étoiles sans ciel, et la mer mesurée :
L’Amour sera sans arc, sans trait et sans brandon,
Et tout sera changé plutôt qu’Eurymédon
Oublie les amours qu’il porte à Callirée.
 

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

[…] 

Je veux en lieu des cieux en terre demeurer,
Pour vous aimer, servir, priser et honorer
Comme une chose sainte, et des Vertus l’exemple.
Mainte mortelle Dame a jadis mérité
Autels et sacrifice, encens et Déité,
Qui n’était tant que vous digne d’avoir un Temple.

Bref, je suis résolu de ne changer d’amour.
Le jour sera la nuit, la nuit sera le jour,
Les étoiles sans ciel, et la mer mesurée :
L’Amour sera sans arc, sans trait et sans brandon,
Et tout sera changé plutôt qu’Eurymédon
Oublie les amours qu’il porte à Callirée.
 

 

En ligne le 28/01/17.
Dernière révision le 28/01/17.