Marc Claude de BUTTET (v.1530-1586)
Plutôt sera l’aigle en l’onde…
Paris, Michel Fezandat, 1561.

 

textes de
Buttet

»»»


«««

dispo­sition du
pré­ambule
(str. 6, vers 1-4)

»»»


«««

»»»


 

propos :
la constance dans le dégoût

 

[…] 

Et toutefois vieille crosse,

Vieille rosse,
Tu oses bien t’enhardir
De penser qu’à ta charogne

Je me joigne,
Pour tes froids ans reverdir.

Plutôt sera l’aigle en l’onde

Vagabonde,
Et l’air de poissons couvert,
Les loups et chèvres ensemble,

Que j’assemble
Mon printemps, à ton hiver.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

[…] 

Et toutefois vieille crosse,

Vieille rosse,
Tu oses bien t’enhardir
De penser qu’à ta charogne

Je me joigne,
Pour tes froids ans reverdir.

Plutôt sera l’aigle en l’onde

Vagabonde,
Et l’air de poissons couvert,
Les loups et chèvres ensemble,

Que j’assemble
Mon printemps, à ton hiver.

 

En ligne le 26/02/09.
Dernière révision le 07/03/17.