««« perche (pois­son) »»»
 

Perche poisson. Dure, plate, large, ferme.

Ce pois­son est de rivière et de lac : qui a été ancien­ne­ment en grande estime, selon que dit Ausone, et est encore à l’endroit de ceux qui n’aiment point de pois­son, s’il n’a la chair bien dure.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 201r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_408]
(texte modernisé).

[Voir aussi able ou ablette, alose, anguille, brème, bro­chet, carpe, cha­bot, éper­lan, gar­don, ha­reng, la­mie, lam­proie, lotte, ma­que­reau, mo­rue, meu­nier, plie, raie, rou­get, rous­sette, sau­mon, seiche, truite, tur­bot, vai­ron, van­doise…]


 

«««  #  »»»

Perche poisson. Dure, plate, large, ferme.

Ce pois­son est de riuiere & de lac : qui a esté ancien­ne­ment en grand estime, selon que dict Ausone, & est encores à l’endroit de ceux qui n’aiment point de pois­son, s’il n’a la chair bien dure.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 201r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_408]
(texte original).

[Voir aussi able ou ablette, alose, anguille, brame, bro­chet, carpe, cha­bot, esper­lan, gar­don, ha­ren, la­mie, lam­proie, lote, ma­que­reau, mo­rue, mu­nier, plie, raie, rou­get, rous­sette, saul­mon, seiche, truite, tur­bot, van­doise, ve­ron…]