Jean Édouard DU MONIN (1557-1586)
Quoi ? bessons pilotis…
Paris, Guillaume Bichon, 1585.

Aux Jambes. 2.

Quoi ? bessons pilotis, quoi ? gémelle colonne,
Soutien de la chapelle, où marglier est mon cœur,
Blanc soliveau marbrin, que trembles-tu d’horreur,
Quand, prêtre, en ton beau temple un motet je fredonne ?

Mainte autre belle Église approuve ma voix bonne,
Bien que j’enfonce bas, si n’ai-je le son dur :
Par nature est mon fa, bémol ferme le chœur,
Je rentre droit au ton, quand parfois je n’entonne.

Je sais compter la pause, et tenir le tacet,
J’accorde bien ma voix à trois, à quatre, à sept :
Prenez donc, ô piliers, plaisir à ma Musique,

Craignez, cliquant si fort, de discorder nos sons :
Si vous goûtez le miel de mes douces chansons,
Vous n’avouerez jamais autre chantre en pratique.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Aux Jambes. 2.

Quoi ? bessons pilotis, quoi ? gémelle colonne,
Soutien de la chapelle, où marglier est mon cœur,
Blanc soliveau marbrin, que trembles-tu d’horreur,
Quand, prêtre, en ton beau temple un motet je fredonne ?

Mainte autre belle Église approuve ma voix bonne,
Bien que j’enfonce bas, si n’ai-je le son dur :
Par nature est mon fa, bémol ferme le chœur,
Je rentre droit au ton, quand parfois je n’entonne.

Je sais compter la pause, et tenir le tacet,
J’accorde bien ma voix à trois, à quatre, à sept :
Prenez donc, ô piliers, plaisir à ma Musique,

Craignez, cliquant si fort, de discorder nos sons :
Si vous goûtez le miel de mes douces chansons,
Vous n’avouerez jamais autre chantre en pratique.

 

En ligne le 01/04/17.
Dernière révision le 22/05/17.