Jean-Baptiste CHASSIGNET (v.1570-1635)
Quand je viens à penser…
Besançon, Nicolas de Moingesse, 1594.
ouvrir sur Gallica : sonnet CCVII, p. 185.

QVant ie viens à penser à quelle vanité

Par sa presumption l’homme se precipite,
Ie ne scay si ie dois feindre le Democrite,
Riant des actions de nostre humanité:

Mais las quant i’appercoy de quelle infirmité
Nature à composé nostre cors decrepite,
I’ay bien plus de suiet d’imiter Heraclite,
Pleurant incessamment nostre infelicité.

Doncque ie pleureray & riray tout ensemble
De voir l’homme embrasser vne feuille qui tremble
Mettant du ciel promis le thresor à mespris:

Et riant & plorant lors i’oseray bien dire
Que ces deus grans docteurs de pleurer & de rire
Ont esté sans raison mesprisez & repris.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

QVant ie viens à penser à quelle vanité

Par sa presumption l’homme se precipite,
Ie ne scay si ie dois feindre le Democrite,
Riant des actions de nostre humanité:

Mais las quant i’appercoy de quelle infirmité
Nature à composé nostre cors decrepite,
I’ay bien plus de suiet d’imiter Heraclite,
Pleurant incessamment nostre infelicité.

Doncque ie pleureray & riray tout ensemble
De voir l’homme embrasser vne feuille qui tremble
Mettant du ciel promis le thresor à mespris:

Et riant & plorant lors i’oseray bien dire
Que ces deus grans docteurs de pleurer & de rire
Ont esté sans raison mesprisez & repris.

 

En ligne le 12/05/17.
Dernière révision le 17/07/17.