Jean-Baptiste CHASSIGNET (v.1570-1635)
Quand je viens à penser…
Besançon, Nicolas de Moingesse, 1594.
ouvrir sur Gallica : sonnet CCVII, p. 185.

QUand je viens à penser à quelle vanité

Par sa présomption l’homme se précipite,
Je ne sais si je dois feindre le Démocrite,
Riant des actions de notre humanité :

Mais las quand j’aperçois de quelle infirmité
Nature a composé notre corps décrépite,
J’ai bien plus de sujet d’imiter Héraclite,
Pleurant incessamment notre infélicité.

Doncque je pleurerai et rirai tout ensemble
De voir l’homme embrasser une feuille qui tremble
Mettant du ciel promis le trésor à mépris :

Et riant et pleurant lors j’oserai bien dire
Que ces deux grands docteurs de pleurer et de rire
Ont été sans raison méprisés et repris.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

QUand je viens à penser à quelle vanité

Par sa présomption l’homme se précipite,
Je ne sais si je dois feindre le Démocrite,
Riant des actions de notre humanité :

Mais las quand j’aperçois de quelle infirmité
Nature a composé notre corps décrépite,
J’ai bien plus de sujet d’imiter Héraclite,
Pleurant incessamment notre infélicité.

Doncque je pleurerai et rirai tout ensemble
De voir l’homme embrasser une feuille qui tremble
Mettant du ciel promis le trésor à mépris :

Et riant et pleurant lors j’oserai bien dire
Que ces deux grands docteurs de pleurer et de rire
Ont été sans raison méprisés et repris.

 

En ligne le 12/05/17.
Dernière révision le 17/07/17.