Salomon CERTON (1552-v. 1620)
Esprits qui voletez…

A

ESprits qui voletez sur le bruict que bourdonne
Le fleuue recourbé qui de son viste cours
Leche presque le tour de ceste ville, où l’ours
Qui fut premier trouué le redouté nom donne :

Si deuot quelquesfois vostre troupe mignonne
I’honore de mes vers. Et sur les legers tours
Que le soir vous tournez, de mes diuers discours
Le son tristeenroüé pour contrebruict i’entonne :

Priez pour moy le Dieu qui se sied de costé
Sur le moite surion de ce fleuue irrité,
Qu’il cesse vn peu le bruict qui trouble mes oreilles,

Ores que ie vous veux estrener de ces vers,
Puis escoute benin mille discours diuers
Que ie force sortir d’vne nuict de mes veilles.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

A

ESprits qui voletez sur le bruict que bourdonne
Le fleuue recourbé qui de son viste cours
Leche presque le tour de ceste ville, où l’ours
Qui fut premier trouué le redouté nom donne :

Si deuot quelquesfois vostre troupe mignonne
I’honore de mes vers. Et sur les legers tours
Que le soir vous tournez, de mes diuers discours
Le son tristeenroüé pour contrebruict i’entonne :

Priez pour moy le Dieu qui se sied de costé
Sur le moite surion de ce fleuue irrité,
Qu’il cesse vn peu le bruict qui trouble mes oreilles,

Ores que ie vous veux estrener de ces vers,
Puis escoute benin mille discours diuers
Que ie force sortir d’vne nuict de mes veilles.

 

En ligne le 09/12/13.
Dernière révision le 25/04/18.