Jean-Baptiste CHASSIGNET (v. 1570-1635)
Comme un pépin de noix…
Besançon, Nicolas de Moingesse, 1594.
ouvrir sur Gallica : sonnet CCCLXIX, p. 335.

COmme un pépin de noix sous la terre jeté

Se consomme et pourrit et de sa pourriture
Se germe s’enfle et croît en plus grande stature
Que son tige n’avait auparavant été

Et comme le froment sort en épi crêté
Du terroir conservé en soigneuse culture
Et rend à son fermier la graine avec usure
Invitant la faucille au plus chaud de l’Été

Ainsi nos corps pourris en l’assise dernière
Ressortiront plus beaux hors de la froide bière
Comparaissant au jour du grand ajournement

Les bons seront alors devant le consistoire
Du Juge incorruptible en honneur et en gloire
Les méchants en vergogne, opprobre et damnement

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

COmme un pépin de noix sous la terre jeté

Se consomme et pourrit et de sa pourriture
Se germe s’enfle et croît en plus grande stature
Que son tige n’avait auparavant été

Et comme le froment sort en épi crêté
Du terroir conservé en soigneuse culture
Et rend à son fermier la graine avec usure
Invitant la faucille au plus chaud de l’Été

Ainsi nos corps pourris en l’assise dernière
Ressortiront plus beaux hors de la froide bière
Comparaissant au jour du grand ajournement

Les bons seront alors devant le consistoire
Du Juge incorruptible en honneur et en gloire
Les méchants en vergogne, opprobre et damnement

 

En ligne le 09/12/20.
Dernière révision le 29/06/21.