Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« renard »»»

« renards » ou « renard » dans :
La Gravière
1558
~ Trouver le feu…
Hesteau
1578
~ La Nature a donné…
La Jessée
1583
~ Plutôt en paix…
Du Buys
1585
~ De notre Odet…

~#~














 

Renard. Cauteleux, trompeur, fin, quoué, puant, mange-poule, rusé, glapissant, subtil. Le dimi­nutif Renardeau.

On dit que le Renard a cette ruse, que quand il se voit acculé des chiens il met sa queue entre ses jambes et pisse dessus, puis en arrose les chiens, et lorsqu’ils sentent la puanteur de son urine, ils se retirent, et le laissent aller.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 227v° [Gallica, N0050715_PDF_461]
(texte modernisé).

[Renarde. Astuce.]

[Renardier. Raisin.]

[Vulpine. Fraude.]























Regnard ou Renard. Cauteleus, trompeur, fin, quoué, puant, mange-poule, rusé, glapissant, subtil. Le dim. Renardeau.

On dict que le Renard à ceste ruse, que quand il se voit acculé des chiens il met sa queuë entre ses iambes & pisse dessus, puis en arrouse les chiens, & lors qu’ils sentent la puanteur de son vrine, ils se retirent, & le laissent aller.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 227v° [Gallica, N0050715_PDF_461]
(texte original).

[Renarde. Astuce.]

[Renardier. Raisin.]

[Vulpine. Fraude.]








Liens

* Parmi les dossiers péda­gogiques de la BnF, une enlu­minure repré­sentant le renard et toute sa nature, extraite du Livre de chasse de Gaston Phébus (fin XIVe sècle), avec un extrait du texte.

* Sur Gallica, une gravure repré­sentant la chasse des Renards, et Tessons, extraite de La Vénerie de Jacques Du Fouilloux, Paris, 1614.

Liens valides au 10/07/10.