««« Dio­gène »»»

 

~#~














 

Diogène. Cy­nique, fa­meux, jour­na­lier, mor­dant, fa­cé­tieux, pauvre, gaus­seur ou gau­dis­seur, contem­pla­tif.

Diogène a été un phi­lo­sophe cynique fort renom­mé, lequel ne fai­sait compte des mon­daines richesses, et sem­blait être né pour contra­rier entiè­re­ment au genre humain. Il mou­rut accom­plis­sant l’an 90e de son âge, et com­man­da que son corps ne fût ense­ve­li.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 82v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_171]
(texte modernisé).

[Voir aussi philo­so­phie et Aris­tote, Démo­crite, Em­pé­docle, Épi­cure, Hé­ra­clite, Pla­ton, Pytha­gore…]


 

«««  #  »»»

Diogene. Cynique, fa­meus, iour­na­lier, mor­dant, fa­ce­tieus, pauure, gaus­seur ou gau­dis­seur, contem­pla­tif.

Diogene a esté vn phi­lo­sophe cynique fort renom­mé, lequel ne fai­soit conte des mon­daines richesses, & sem­bloit estre né pour contra­rier entie­re­ment au genre humain. Il mou­rut accom­plis­sant l’an 90. de son aage, & com­man­da que son corps ne fut ense­ue­li.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 82v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_171]
(texte original).

[Voir aussi philo­so­phie et Aris­tote, Demo­crite, Em­pe­docle, Epi­cure, He­ra­clite, Pla­ton, Pytha­gore…]