««« Cham­pagne »»»

« Champagne » dans :
Saint-Gelais
~ Il n’est point tant…

~#~














 

Champagne. Nourri­cière de Paris, blonde, vague, riche, crayeuse, ouverte, fertile, rapporte-grain, seconde Beauce, plaine ou plate.

La Champagne de France qui est une Comté, s’appelle ainsi à raison de la plaine fertile du pays, se conti­nue à la Brie selon la rivière d’Auge, aux villages de Linthes et Linthelles : à la Duché de Bourgogne vers la rivière d’Yonne, à la Comté de Charo­lais vers la ville de Langres : à la Duché de Lorraine vers Reims et Chalons. Toute­fois Reims et Langres s’appellent villes encla­vées, non sujettes à ladite Comté.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 52r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_110]
(texte modernisé).

[Voir aussi Anjou, Auvergne, Beauce, Touraine…]






















«««  #  »»»

Champaigne. Nourri­ciere de Paris, blonde, vague, riche, croieuse, ouuerte, fertile, rapporte-grain, seconde beauce, plaine ou plate.

La Champaigne de france qui est vne Conté, s’appelle ainsi à raison de la plaine fertile du païs, se conti­nue à la Brie selon la riuiere d’Auge, aux villages de Lintes & Lintelles: à la duché de Bourgongne vers la riuiere d’yonne, à la conté de Charo­lois vers la ville de Langres: à la duché de Lorraine vers Reims & Chaalons. Toutes­fois Reims & Langres s’appellent villes enclauees, non subiettes a ladite Conté.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 52r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_110]
(texte original).

[Voir aussi Aniou, Auuergne, Beauce, Touraine…]