Pierre de RONSARD (1524-1585)
Tant de fois s’appointer…
Paris, Gabriel Buon, 1578.

Tant de fois s’appointer, tant de fois se fâcher,
Tant de fois rompre ensemble, et puis se renouer,
Tantôt blâmer Amour, et tantôt le louer,
Tant de fois se fuir, tant de fois se chercher,

Tant de fois se montrer, tant de fois se cacher,
Tantôt se mettre au joug, tantôt le secouer,
Avouer sa promesse, et la désavouer,
Sont signes que l’Amour de près nous vient toucher.

L’inconstance amoureuse est marque d’amitié.
Si donc tout à la fois avoir haine et pitié,
Jurer, se parjurer, serments faits et défaits,

Espérer sans espoir, confort sans réconfort,
Sont vrais signes d’amour, nous entr’aimons bien fort :
Car nous avons toujours ou la guerre, ou la paix.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Tant de fois s’appointer, tant de fois se fâcher,
Tant de fois rompre ensemble, et puis se renouer,
Tantôt blâmer Amour, et tantôt le louer,
Tant de fois se fuir, tant de fois se chercher,

Tant de fois se montrer, tant de fois se cacher,
Tantôt se mettre au joug, tantôt le secouer,
Avouer sa promesse, et la désavouer,
Sont signes que l’Amour de près nous vient toucher.

L’inconstance amoureuse est marque d’amitié.
Si donc tout à la fois avoir haine et pitié,
Jurer, se parjurer, serments faits et défaits,

Espérer sans espoir, confort sans réconfort,
Sont vrais signes d’amour, nous entr’aimons bien fort :
Car nous avons toujours ou la guerre, ou la paix.

 

En ligne le 19/11/06.
Dernière révision le 17/12/16.