Jacques de COURTIN (v. 1560-1584)
D’un chaud désir…
Paris, Gilles Beys, 1581.

D’vn chaut desir engendrer vne glace,
Viure en espoir, & se desesperer,
Estre ioyeux, soupirer, & pleurer,
Aller par tout sans bouger d’vne place.

Montrer à nu tout ce que lon pourchasse,
Iusques au Ciel, courageux, aspirer,
Aimer autruy, & se deshonorer,
Meriter bien, & n’auoir que disgrace.

Un doux dedain, vne immuable foy,
Estre captif, & n’auoir point de loy,
Parler sans voix, écouter sans ouye,

Crier merci, & ne vouloir secours,
Dire vne chose, & penser au rebours,
Sont les tourmens dont mon ame est suiuie.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

D’vn chaut desir engendrer vne glace,
Viure en espoir, & se desesperer,
Estre ioyeux, soupirer, & pleurer,
Aller par tout sans bouger d’vne place.

Montrer à nu tout ce que lon pourchasse,
Iusques au Ciel, courageux, aspirer,
Aimer autruy, & se deshonorer,
Meriter bien, & n’auoir que disgrace.

Un doux dedain, vne immuable foy,
Estre captif, & n’auoir point de loy,
Parler sans voix, écouter sans ouye,

Crier merci, & ne vouloir secours,
Dire vne chose, & penser au rebours,
Sont les tourmens dont mon ame est suiuie.

 

En ligne le 28/08/09.
Dernière révision le 12/02/19.