Jean-Baptiste CHASSIGNET (v. 1570-1635)
L’Enfance incontinent…
Besançon, Nicolas de Moingesse, 1594.
ouvrir sur Gallica : sonnet LXV, p. 57.

LEnfance incontinant meurt deuant la ieunesse,

L’adolescence fait la ieunesse mourir,
La virilité fait au monument courir
L’àge d’adolescence, ou l’amour nous oppresse,

La virilité cede à la morne viellesse,
La mort fait le surion de viellesse tarir,
Le iour du lendemain, le iourd’huy fait perir
Tant la fuitte du tems, & la suitte se presse.

Que souhaittons nous donc de nos iours perissans
Le trespas importun, poussans & repoussans
Nostre àge de l’espaule? hommes peu sociables

Nous courons du present vers le tems à venir,
Et roulant en nos cœurs comme monceaus de sables,
Ne pouuons en lieu seur seurement nous tenir.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 

Son­net


texte
moder­nisé


pleine page


œuvres de
Chassi­gnet

dispo­nibles
sur Gallica

 

LEnfance incontinant meurt deuant la ieunesse,

L’adolescence fait la ieunesse mourir,
La virilité fait au monument courir
L’àge d’adolescence, ou l’amour nous oppresse,

La virilité cede à la morne viellesse,
La mort fait le surion de viellesse tarir,
Le iour du lendemain, le iourd’huy fait perir
Tant la fuitte du tems, & la suitte se presse.

Que souhaittons nous donc de nos iours perissans
Le trespas importun, poussans & repoussans
Nostre àge de l’espaule? hommes peu sociables

Nous courons du present vers le tems à venir,
Et roulant en nos cœurs comme monceaus de sables,
Ne pouuons en lieu seur seurement nous tenir.

 

En ligne le 07/03/18.
Dernière révision le 05/12/19.