Les Épithètes
de Maurice de La Porte (1571)
««« Hy­men ou Hymé­née »»»

« Hymen » ou « Hymé­nées » dans :
Jo­delle
1574
~ Qu’Hymen, Amour, le ciel…
Joseph Du Chesne
1584
~ Que plu­tôt les Autans…

~#~














 

Hymen ou Hyménée. Joyeux, no­cier, chaste, porte-bouquet, amou­reux, con­ju­gal, en­cha­pe­lé, beau, hon­nête, blan­dis­sant, jo­li, porte-torche, nup­tial, gen­til.

Hyménée fils de Bac­chus et de Vé­nus ou d’Ura­nie fut le pre­mier qui ins­ti­tua cer­taines noces, et à cette cause il en a été esti­mé dieu. On prend ce mot aus­si pour les louanges qui se chantent ès noces, et quel­que­fois il signi­fie les noces mêmes.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 130r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_266]
(texte modernisé).

[Hyménéan /-éannes. Bac­chus, époux, fes­tin, noces.]

[Voir aussi ma­riage et épouse ou épou­sée, ma­ri.]


 

«««  #  »»»

Hymen ou Hymenee. Ioieus, nop­cier, chaste, porte-bouquet, amou­reus, con­iu­gal, en­cha­pe­lé, beau, ho­neste, blan­dis­sant, io­li, porte-torche, nup­tial, gen­til.

Hymenee fils de Bac­chus & de Ve­nus ou d’Vra­nie fut le pre­mier qui ins­ti­tua cer­taines nopces, & à ceste cause il en a esté esti­mé Dieu. On prend ce mot aus­si pour les louanges qui se chantent és nopces, & quel­que­fois il signi­fie les nopces mesmes.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 130r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_266]
(texte original).

[Hymenean /-eannes. Bac­chus, espous, fes­tin, nopces.]

[Voir aussi ma­riage et espouse ou espou­see, ma­ri.]