Olivier de MAGNY (1529-1561)
Je cherche paix…
Paris, Vincent Sertenas, 1557.
ouvrir sur Gallica : sonnet CIII, f° 35r°.

Ie cherche paix, & ne trouue que guerre,
Ores i’ay peur, ores ie ne crains rien,
Tantost du mal & tantost i’ay du bien,
Ie vole au ciel & ne bouge de terre.

Au cueur doubteux l’esperance i’enserre,
Puis tout à coup ie luy romps le lyen,
Ie suis à moy & ne puis estre mien,
Suyuant sans fin qui me fuyt & m’enferre.

Ie voy sans yeux, ie cours sans desplacer,
Libre ie suis & me sens enlaçer
D’vn poil si beau que l’or mesme il egale:

I’englace au feu, ie brusle dedans l’eau,
Ie riz en pleurs, & ronge mon cerueau,
Chantant tousiours comme fait la cigalle.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

Ie cherche paix, & ne trouue que guerre,
Ores i’ay peur, ores ie ne crains rien,
Tantost du mal & tantost i’ay du bien,
Ie vole au ciel & ne bouge de terre.

Au cueur doubteux l’esperance i’enserre,
Puis tout à coup ie luy romps le lyen,
Ie suis à moy & ne puis estre mien,
Suyuant sans fin qui me fuyt & m’enferre.

Ie voy sans yeux, ie cours sans desplacer,
Libre ie suis & me sens enlaçer
D’vn poil si beau que l’or mesme il egale:

I’englace au feu, ie brusle dedans l’eau,
Ie riz en pleurs, & ronge mon cerueau,
Chantant tousiours comme fait la cigalle.

 

En ligne le 13/12/04.
Dernière révision le 05/01/22.