Joachim DU BELLAY (1522-1560)
Rendez à l’or…
Paris, G. Corrozet & A. L’Angelier, 1550.
ouvrir sur Gallica : L’Olive, sonnet XCI, f° D7v°.

Rendez à l’or cete couleur, qui dore
Ces blonds cheueux, rendez mil’ autres choses.
A l’orient tant de perles encloses,
Et au Soleil ces beaux yeulx, que i’adore.

Rendez ces mains au blanc yuoirɇ encore,
Ce seing au marbrɇ, & ces leures aux roses,
Ces doulx soupirs aux fleurettes decloses,
Et ce beau teint à la vermeillɇ Aurore.

Rendez aussi à l’amour tous ses traictz,
Et à Venus ses graces, & attraictz:
Rendez aux cieulx leur celestɇ harmonie.

Rendez encor’ ce doulx nom à son arbre,
Ou aux rochers rendez ce coeur de marbre,
Et aux lions cet’ humble felonnie.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

«««

textes de
Du Bellay

»»»

«««

1550

»»»

 

ana­phore de
« rendez »

»»»



texte
moder­nisé



~#~

Rendez à l’or cete couleur, qui dore
Ces blonds cheueux, rendez mil’ autres choses.
A l’orient tant de perles encloses,
Et au Soleil ces beaux yeulx, que i’adore.

Rendez ces mains au blanc yuoirɇ encore,
Ce seing au marbrɇ, & ces leures aux roses,
Ces doulx soupirs aux fleurettes decloses,
Et ce beau teint à la vermeillɇ Aurore.

Rendez aussi à l’amour tous ses traictz,
Et à Venus ses graces, & attraictz:
Rendez aux cieulx leur celestɇ harmonie.

Rendez encor’ ce doulx nom à son arbre,
Ou aux rochers rendez ce coeur de marbre,
Et aux lions cet’ humble felonnie.

 

En ligne le 24/12/10.
Dernière révision le 21/02/20.