Marc Papillon de LASPHRISE (1555-1599)
Heureux qui est muet…
Paris, Jean Gesselin, 1597.

HEureux qui est muet, ensemble aueugle & sour,
Pour ne dire, ne voir, ni nullement entendre

La fraude, & trahison, l’orgueil qu’on void espandre
Du conseil, de la guerre, & du diuers Amour.

La bouche, l’œil, l’aureille (intime Amy dv bovr)
Ne mesdict, ne s’esgare, & ne se peut mesprendre,
Ni ne crainct le babil, l’aspect noir, l’ouyr tendre
Des femmes, des ialoux, des conteurs de la Cour.

Le plaisir, la lueur, le mal-plaisant vacarme,
Ne l’esmeut, ne l’engarde, & ne trouble son ame,
Il n’est iamais menteur, traistre ni souspçonneux.

Il ne dict, n’apperçoit, ni n’oit rien qui l’ennuye,
Muet, aueugle, & sour, sa bouche, l’œil, l’ouye,
Ne sçauroit l’empescher du plaisir Amoureux.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

HEureux qui est muet, ensemble aueugle & sour,
Pour ne dire, ne voir, ni nullement entendre

La fraude, & trahison, l’orgueil qu’on void espandre
Du conseil, de la guerre, & du diuers Amour.

La bouche, l’œil, l’aureille (intime Amy dv bovr)
Ne mesdict, ne s’esgare, & ne se peut mesprendre,
Ni ne crainct le babil, l’aspect noir, l’ouyr tendre
Des femmes, des ialoux, des conteurs de la Cour.

Le plaisir, la lueur, le mal-plaisant vacarme,
Ne l’esmeut, ne l’engarde, & ne trouble son ame,
Il n’est iamais menteur, traistre ni souspçonneux.

Il ne dict, n’apperçoit, ni n’oit rien qui l’ennuye,
Muet, aueugle, & sour, sa bouche, l’œil, l’ouye,
Ne sçauroit l’empescher du plaisir Amoureux.

 

En ligne le 28/08/06.
Dernière révision le 21/04/18.