Salomon CERTON (1552-v. 1620)
Pour ravir la toison…

E

Il n’y a pas vne Apostrophe pour sauuer l’e.

POur rauir la toison quand Iason courut tant,
Il y paruint pour vray, l’arrachant hors du fort
Aux dragons flamboyans : mais non par son bras fort,
Non par son bac fatal à Cholios loing flottant.

Car sans ton fort pouuoir qui luy fut assistant
O doux fils à la nuict, par vn subtil confort,
Son cas alloit fort mal : Il y fust plutost mort,
Tant grand, tant beau fust-il, tant hardy combatant.

Mais tu luy fus amy, quand ton appast charmoit
Son dragon, qui sans fin son tison allumoit.
Il ioüit donc par toy du prix ainsi conquis :

Donc à toy qui luy fis vn tant amy support,
Vn tour tant à propos, vn tant diuin confort,
Soit vn los immortel à tout iamais acquis.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

E

Il n’y a pas vne Apostrophe pour sauuer l’e.

POur rauir la toison quand Iason courut tant,
Il y paruint pour vray, l’arrachant hors du fort
Aux dragons flamboyans : mais non par son bras fort,
Non par son bac fatal à Cholios loing flottant.

Car sans ton fort pouuoir qui luy fut assistant
O doux fils à la nuict, par vn subtil confort,
Son cas alloit fort mal : Il y fust plutost mort,
Tant grand, tant beau fust-il, tant hardy combatant.

Mais tu luy fus amy, quand ton appast charmoit
Son dragon, qui sans fin son tison allumoit.
Il ioüit donc par toy du prix ainsi conquis :

Donc à toy qui luy fis vn tant amy support,
Vn tour tant à propos, vn tant diuin confort,
Soit vn los immortel à tout iamais acquis.

«««  lipogramme en E  »»»
 

En ligne le 17/11/13.
Dernière révision le 30/01/19.