François HABERT (v. 1510-ap. 1561)
Plutôt poissons…
Paris, Michel Fezandat, 1549.

[…] 
Plutôt poissons en l’air prendront pâture
Et les oiseaux en Mer leur nourriture,
Plutôt seront Cerisiers les Ormeaux,
Et en été sans feuilles les rameaux,
Que de mon cœur, lequel pour t’aimer j’ouvre
Soit éloigné mon cher ami Le Jouvre
Et ci-après le verras de plus court
Quand je serai en la royale cour,
Dont tu sauras de moi nouvelles toutes,
Et cependant il faut que tu écoutes
L’occasion qui m’a circonvenu,
Et jusqu’ici à Issoudun tenu

[…] 

On peut cliquer sur les vers en relief pour voir les impossibles un à un
 
 

[…] 
Plutôt poissons en l’air prendront pâture
Et les oiseaux en Mer leur nourriture,
Plutôt seront Cerisiers les Ormeaux,
Et en été sans feuilles les rameaux,
Que de mon cœur, lequel pour t’aimer j’ouvre
Soit éloigné mon cher ami Le Jouvre
Et ci-après le verras de plus court
Quand je serai en la royale cour,
Dont tu sauras de moi nouvelles toutes,
Et cependant il faut que tu écoutes
L’occasion qui m’a circonvenu,
Et jusqu’ici à Issoudun tenu

[…] 

 

En ligne le 05/09/21.
Dernière révision le 26/09/21.