««« Nabu­cho­do­no­sor »»»

 

~#~














 

Nabucho­do­no­sor. Ba­by­lo­nien, mo­narque, bel­li­queux, puis­sant, ma­gna­nime, assy­rien, grand, or­gueil­leux, fléau de Dieu, vic­to­rieux.

Nabuchodonosor roi de Baby­lone fut en guerre fort heu­reux, et obtint plu­sieurs vic­toires, à cause des­quelles on le sur­nom­ma le grand : Mais pource qu’il s’or­gueil­lit, et mécon­nut l’au­teur d’icelles, il fut par sen­tence di­vine alié­né de son enten­de­ment, et déje­té de son royaume, vi­vant avec les bêtes brutes par l’es­pace de sept ans : Puis après se retour­na vers Dieu, qui le remit en son sens, et en son royaume. Ayant vécu 40 ans il mou­rut en Baby­lone, et lais­sa pour suc­ces­seur son fils Nabu­cho­do­no­sor.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 174r°v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_354_355]
(texte modernisé).


 

«««  #  »»»

Nabucho­do­no­sor. Ba­by­lo­nien, mo­narque, bel­li­queus, puis­sant, ma­gna­nime, assy­rien, grand, or­gueil­leus, fleau de Dieu, vic­to­rieus.

Nabuchodonosor roi de Baby­lone fut en guerre fort heu­reus, & obtint plu­sieurs vic­toires, à cause des­quelles on le sur­nom­ma le grand : Mais pource qu’il s’or­gueil­lit, & mes­con­neut l’au­teur d’icelles, il fut par sen­tence di­uine alie­né de son enten­de­ment, & deiet­té de son roiaume, vi­uant auec les bestes brutes par l’es­pace de sept ans : Puis apres se retour­na vers Dieu, qui le remit en son sens, & en son roiaume. Aiant vescu 40. ans il mou­rut en Baby­lone, & lais­sa pour suc­ces­seur son fils Nabu­cho­do­no­sor.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 174r°v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_354_355]
(texte original).