Clément MAROT (1496-1544)
Tu crains (pour vrai)
Paris, veuve Pierre Roffet, 1533.

[…] 

Tu crains (pour vrai) que mon affection
Soit composée avecque fiction.
Éprouve-moi. Quand m’auras éprouvé
J’ai bon espoir qu’autre serai trouvé
Commande-moi jusques à mon cœur fendre
Mais de t’aimer ne me viens point défendre
Plutôt sera montagne sans vallée,
Plutôt la mer on verra dessalée,
Et plutôt Seine encontremont ira
Que mon amour de toi ne partira.

[…] 
 
 

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

[…] 

Tu crains (pour vrai) que mon affection
Soit composée avecque fiction.
Éprouve-moi. Quand m’auras éprouvé
J’ai bon espoir qu’autre serai trouvé
Commande-moi jusques à mon cœur fendre
Mais de t’aimer ne me viens point défendre
Plutôt sera montagne sans vallée,
Plutôt la mer on verra dessalée,
Et plutôt Seine encontremont ira
Que mon amour de toi ne partira.

[…] 
 
 

 

En ligne le 11/01/22.
Dernière révision le 11/01/22.