Agrippa d’AUBIGNÉ (1552-1630)
Plutôt peut-on compter…
1616.

 

textes de
d’Aubi­gné

»»»


«««

dispo­si­tion du
pré­am­bule
(vers 1 à 6)

»»»


«««

»»»


 

propos :
les dépra­va­tions
des mignons

 

[…] 
Plustost peut-on conter dans les bords escumeux
De l’Ocean chenu le sable, & tous les feux
Qu’en paisible minuict le clair Ciel nous attize,
L’air estant balié des froids souspirs de Bize:
Plustost peut-on conter du Printemps les couleurs,
Les fueilles des forests, de la terre les fleurs,
Que les infections qui tirent sur nos testes
Du Ciel armé, noirci les meurtrieres tempestes:
Qu’on doute des secrets, nos yeux ont veu comment
Ces hommes vont bravant des femmes l’ornement

[…] 
 
 

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

[…] 
Plustost peut-on conter dans les bords escumeux
De l’Ocean chenu le sable, & tous les feux
Qu’en paisible minuict le clair Ciel nous attize,
L’air estant balié des froids souspirs de Bize:
Plustost peut-on conter du Printemps les couleurs,
Les fueilles des forests, de la terre les fleurs,
Que les infections qui tirent sur nos testes
Du Ciel armé, noirci les meurtrieres tempestes:
Qu’on doute des secrets, nos yeux ont veu comment
Ces hommes vont bravant des femmes l’ornement

[…] 
 
 

 

En ligne le 21/08/21.
Dernière révision le 21/08/21.