««« fre­lon »»»

 

~#~














 

Frelon. Ailé, poi­gnant, armé, sau­vage, bour­don­nant, aigu, ou aiguil­lon­nant, âpre, piquant, dan­ge­reux.

C’est une sorte de Mouche piquante âpre­ment, la­quelle s’en­gendre des che­vaux morts, se tenant ès creux des arbres, et ne vivant pas­sé deux ans.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 108r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_222]
(texte modernisé).

[Voir aussi guêpes et abeille, avette, cigale, four­mi, gré­sil­lon ou gril­lon, papil­lon, sau­te­reau ou sau­te­relle.]


 

«««  #  »»»

Freslon ou Froilon. Ailé, poi­gnant, armé, sau­uage, bour­don­nant, agu, ou aguil­lon­nant, aspre, piquant, dan­ge­reus.

C’est vne sorte de Mouche piquante aspre­ment, la­quelle s’en­gendre des che­uaus mors, se tenant és creux des arbres, & ne viuant pas­sé deux ans.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 108r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_222]
(texte original).

[Voir aussi guespes et abeille, auette, cigale, four­mi, gre­si­lon ou gril­lon, papil­lon, saul­te­reau ou sau­te­relle.]