VIRGILE (70-19 av. J.-C.)
Oui on verra, légers…
Opera, [1, Les Bucoliques],
Rome, 1473.

 

textes de
Virgile

 


 

dispo­si­tion du
pré­am­bule
(vers 59-62)

»»»


 

»»»


 

imi­ta­tion de
Ante leves ergo…

»»»

ouvrir sur Gallica : Bucolica, I, 59-63.

[…] 
Tityre. Oui on verra plutôt, légers, dans l’air paître les cerfs, / les flots laisser à nu au rivage les poissons, / on verra, égarés tous les deux aux confins l’un de l’autre, en exil, / le Parthe boire la Saône, la Germanie le Tigre, / avant que de mon cœur s’efface son visage.

[…] 
 
 
 
 
 
 
 
 

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

[…] 
Tityre. Oui on verra plutôt, légers, dans l’air paître les cerfs, / les flots laisser à nu au rivage les poissons, / on verra, égarés tous les deux aux confins l’un de l’autre, en exil, / le Parthe boire la Saône, la Germanie le Tigre, / avant que de mon cœur s’efface son visage.

[…] 
 
 
 
 
 
 
 

 

En ligne le 02/04/11.
Dernière révision le 16/11/20.