««« blu­ettes »»»

« bluette » [verbe ou nom] ou « bluet­tant » dans :
Le Loyer
1576
~ Hé, Cruelle, ne veux-tu pas…
Las­phrise
1597
~ Ton poil, ton œil, ta main…
Grisel
1599
~ Si vous comptez les flots…

~#~
















¶ bluetter la nuit : jeter des étin­celles dans la nuit
¶ œil bluettant
 

Bluettes. Lentes, menues, esti­vales, pétil­lantes.

Ce sont petites étin­celles, qu’on voit quasi se fondre par l’air aux plus chauds jours de l’été.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 37r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_80]
(texte modernisé).

[Voir aussi scintille.]






















«««  #  »»»

Bluettes. Lentes, menues, esti­uales, petil­lantes.

Ce sont petites estin­celles, qu’on voit quasi se fondre par l’air aux plus chauds iours de l’esté.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 37r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_80]
(texte original).

[Voir aussi scintille.]