««« bec »»»

« bec » dans :
Le Saulx
1577
~ Comme on voit quel­que­fois… (Th., 90)
Le Gay­gnard
1585
~ Ma Plume mainte fois…
Poupo
1585
~ Pour comp­ter les valeurs…

~#~














 

Bec. Crochu, tran­chant, pil­lard, cla­que­tant ou cra­que­tant, aigu, vio­lent, cor­nu, ra­vis­sant, croche, pico­tant, recour­bé, poin­tu. Le dimi­nu­tif Bé­quil­lon.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 33r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_72]
(texte modernisé).

[Abéché /-ée. Nichée, oise­let et oi­sil­lon.]

[Beccu. Héron, per­ro­quet, vau­tour.]

[Becque­teur. Oiseau.]


 

«««  #  »»»

Bec. Crochu, tren­chant, pil­lard, cla­que­tant ou cra­que­tant, agu, vio­lent, cor­nu, ra­uis­sant, croche, pi­co­tant, recour­bé, poin­tu. Le dim. Be­quil­lon.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 33r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_72]
(texte original).

[Abeché /-ee. Nichee, oise­let & oi­si­lon.]

[Beccu. Heron, per­ro­quet, vaul­tour.]

[Becque­teur. Oiseau.]