Pierre LE GAYGNARD (?-?)
Ma Plume mainte fois…
Poitiers, Nicolas Courtoys, 1585.
ouvrir sur Gallica : Quelques Sonnets, et Poèmes, p. 6.

À la Reine de Navarre, Sonnet rapporté.

Ma Plume mainte fois, mon Pinceau, mon Papier,
Poétique, subtil, feuillu à mille faces,
Mesurant, portrayant, représentant les traces
Unisonneusement, vivement, en ouvrier,

A voulu, essayé, désiré sans loyer,
Décrire en Vers, tracer, montrer sur ses espaces,
(Grande Reine) les grands, beaux, doubles, dons, traits, grâces,
[[De votre]] esprit, beauté, de l’un et l’autre entier :

Mais pour louer, tracer, montrer vos deux merveilles
En éternels, Naïfs, très propres, Vers, Traits, Feuilles,
De mon Tuyau, Pinceau, Papier, trop grossement,

Se trouve le bec, pointe, et les superficies.
Car vo[[tre]] Esprit, Beauté, et grâces infinies,
Passent Plume, Pinceau, Papier divinement.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

À la Reine de Navarre, Sonnet rapporté.

Ma Plume mainte fois, mon Pinceau, mon Papier,
Poétique, subtil, feuillu à mille faces,
Mesurant, portrayant, représentant les traces
Unisonneusement, vivement, en ouvrier,

A voulu, essayé, désiré sans loyer,
Décrire en Vers, tracer, montrer sur ses espaces,
(Grande Reine) les grands, beaux, doubles, dons, traits, grâces,
[[De votre]] esprit, beauté, de l’un et l’autre entier :

Mais pour louer, tracer, montrer vos deux merveilles
En éternels, Naïfs, très propres, Vers, Traits, Feuilles,
De mon Tuyau, Pinceau, Papier, trop grossement,

Se trouve le bec, pointe, et les superficies.
Car vo[[tre]] Esprit, Beauté, et grâces infinies,
Passent Plume, Pinceau, Papier divinement.

 

En ligne le 24/12/06.
Dernière révision le 15/12/11.