««« pom­pon »»»

 

~#~














* pompon : melon
 

Pompon, Pépon ou Poupon. Tou­ran­geau, dou­ce­reux, su­cré ou su­crin, hu­mide, gros, doux-fleu­rant, froid, en­tas­sé, dé­li­cieux.

Le Pompon de son natu­rel est froid et hu­mide. Il en­gendre mau­vaises hu­meurs par tout le corps, et prin­ci­pa­le­ment quand il n’est bien di­gé­ré, tel­le­ment qu’il cause une ma­la­die, qu’on appelle Cho­lère ou flon.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 213r°v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_432_433]
(texte modernisé).

[Voir aussi fruits ou frui­tages et cerise, ci­tron, coing, con­combre, fraise, fram­boise, guignes, orange, poé­trons, poire, pommes, prunes, rai­sin.]


 

«««  #  »»»

Pompon, Pepon ou Poupon. Tou­ran­geau, dou­ce­reus, suc­cré ou suc­crin, hu­mide, gros, doux-fleu­rant, froid, en­tas­sé, de­li­tieus.

Le Pompon de son natu­rel est froid & hu­mide. Il en­gendre mau­uaises hu­meurs par tout le corps, & prin­ci­pa­le­ment quand il n’est bien di­ge­ré, tel­le­ment qu’il cause vne ma­la­die, qu’on appelle Cho­lere ou flon.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 213r°v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_432_433]
(texte original).

[Voir aussi fruits ou frui­tages et cerise, ci­tron, coing, con­combre, fraise, fram­boise, guisnes, orange, poe­trons, poire, pommes, prunes, rai­sin.]