Yves ROUSPEAU
(1540-1601)
Dernier poème en ligne :
1584 : L’impudique Vénus…
 
Ouvrir sur Gallica :
1 sonnets sur preambule.net :

Les glaçons, les bouquets,

les moissons, les raisins


 
François de LA CROIX DU MAINE, 1584
 

Yves rouspeau Sainton­geois, Poète Fran­çais, et encore plus grand Théo­lo­gien.

Il a fait impri­mer plu­sieurs de ses livres dans la ville d’Alen­çon l’an 1565, sa­voir est le trai­té de la pré­pa­ra­tion à la Cène, et plu­sieurs dia­logues &c.

Il a fait impri­mer plu­sieurs poèmes Fran­çais de son in­ven­tion à Paris chez Jean Le Clerc, sa­voir est l’Hymne de l’au­tomne, conte­nant les louanges de la vigne et du vin.

L’anti­thèse de la terre et des cieux.

Quadrains des louanges du saint nom de Jésus, et encore plu­sieurs son­nets, &c.

Il florit cette année 1584.

François de La Croix Du Maine,
La Bibliothèque, Paris, 1584, p. 472
[Gallica, NUMM-125590, PDF_518]
(texte modernisé).



 

Vénus chaude en désirs,

en acte est très vilaine



 
 

En ligne le 21/09/21.
Dernière révision le 21/09/21.