««« via­teur »»»

« Viateur » dans :
Du Bellay
1558
~ Si fruits, raisins, et blés…

~#~
















* viateur : voyageur, passant
 

Viateur. Passant ou pas­sa­ger, re­cru, mon­dain, las­sé, er­rant, pé­ré­grin, étrange ou étran­ger, in­con­nu, al­té­ré, fa­ti­gable ou in­fa­ti­gable, tra­vail­lé.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
ff. 276v°-277r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_559_560]
(texte modernisé).

[Viateur. Homme.]

[Voir aussi voyage.]






















«««  #  »»»

Viateur. Passant ou pas­sa­ger, re­creu, mon­dain, las­sé, er­rant, pe­re­grin, estrange ou estran­ger, in­con­neu, al­te­ré, fa­ti­gable ou in­fa­ti­gable, tra­uail­lé.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
ff. 276v°-277r° [Gallica, NUMM-50715, PDF_559_560]
(texte original).

[Viateur. Homme.]

[Voir aussi voyage.]