««« mâ­tin »»»

« Mâ­tin » dans :
Baïf
1573
~ On ne compte de nuit…

~#~














 

Mâtin. Affa­mé, gros, har­gneux, gron­dant, hé­ris­sé, vieil, garde-bétail, aboyant, cha­ro­gneux, do­mes­tique, pour­sui­vant, har­di, cla­baud ou cla­bau­dant, garde-mai­son, pe­sant, dan­ge­reux, for­ce­nant, âpre, prompt, im­por­tun, puis­sant.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 160v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_327]
(texte modernisé).

[Gros-mâtin. Cerbère.]

[Mâtin /-ine. Chien, envie.]

[Voir aussi dogue, limier.]


 

«««  #  »»»

Mastin. Affa­mé, gros, har­gneus, gron­dant, he­ris­sé, vieil, garde-bestiail, abboiant, cha­ron­gneus, do­mes­tique, pour­sui­uant, har­di, cla­baud ou cla­bau­dant, garde-mai­son, pe­sant, dan­ge­reus, for­ce­nant, aspre, prompt, im­por­tun, puis­sant.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 160v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_327]
(texte original).

[Gros-mastin. Cerbere.]

[Mastin /-ine. Chien, enuie.]

[Voir aussi dogue, limier.]