Charles d’ESPINAY
(1531-1591)
Dernier poème en ligne :
1560 : Ce ne fut pas…
 
Ouvrir sur Gallica :
2 sonnets sur preambule.net :

Et enivré du plaisir d’une attente,
Je publierai cet œil

qui me contente


 
L’abbé GOUJET, 1753
 

CHARLES D’ESPINAI.

Le plus ancien des Poètes que j’ai omis, après Jean Le Chatellain, est Charles d’Espinai, d’une Noble et ancienne Maison de Bretagne, connue dès l’an 1166, illustre par ses alliances, et par les grands hommes qu’elle a produits. [1] […] Charles d’Espinai embrassa l’État ecclé­sias­tique, et fut pourvu des Abbayes de Saint Gildas des Bois, Diocèse de Nantes, et de Notre-Dame du Tronchet, Diocèse de Dol en Bretagne.

Étant Abbé de Saint Gildas, il se trouva au Concile de Trente, et fut chargé de plusieurs négo­ciations concernant ce Concile, tant à Rome qu’à la Cour de France, depuis la fin de 1560 jusqu’au mois de Mai 1562, comme on le voit par les Lettres de Charles IX aux Évêques de Rennes et d’Angou­lême, et par un Mémoire du sieur de l’Isle Ambas­sadeur pour le Roi à Rome. Ces Pièces sont rapportées dans les Instructions et Lettres de nos Rois concernant le Concile de Trente, imprimées en 1654 in 4°. Charles d’Espinai ayant été sacré Évêque de Dol en Bretagne le 16 septembre 1565, se retira dans son Diocèse où il mourut au mois de Septembre 1591. Il fut inhumé dans sa Cathé­drale.

Ses Poésies ne répondent, ni à la gravité de ses occu­pations, ni à la sainteté de l’état qu’il avait embrassé. […]

L’abbé GOUJET,
Bibliothèque française,
ou Histoire de la Littérature française,
tome XV, 1753, pp. 6-7
[Gallica, N0050658_PDF_62_63]
(texte modernisé).


Notes

________

[1] La "vie" de d’Espinay succède dans la Biblio­thèque de l’abbé Goujet à celle de Jean Le Chatellain, dans une « Suite de la huitième partie » qui ne suit plus l’ordre chrono­lo­gique, parce que le biographe a « puisé dans de nouvelles sources qui [lui] ont fait découvrir plusieurs Poètes qu’[il] avai[t] omis. »


Combien de fois à bras courbé j’embrasse
Ce corps si beau,

puis tout soudain s’enfuit



 

En ligne le 11/11/12.
Dernière révision le 20/03/13.