««« Néré­ides »»»

« Néré­ide » dans :
La Haye
1553
~ Rets tout orin…

~#~














 

Néré­ides. Folâtres, humides, azu­rées, chante­resses, lascives, ver­doyantes, mari­nières, peintes ou peintu­rées.

Ce sont Nymphes de la mer, ayant face humaine, filles de Nérée et de Doride.

Maurice de LA PORTE, Les Épithètes, 1571,
f° 176v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_359]
(texte modernisé).

[Néréide /-s. Achille, Amphi­trite, Nymphes, Thétis.]

[Voir aussi Naïades ou Na­vondes.]






















«««  #  »»»

Nere­ides. Folastres, humides, azu­rees, chante­resses, lasciues, ver­doiantes, mari­nieres, peintes ou peintu­rees.

Ce sont Nymphes de la mer, aians face humaine, filles de Neree & de Doride.

Maurice de LA PORTE, Les Epithetes, 1571,
f° 176v° [Gallica, NUMM-50715, PDF_359]
(texte original).

[Nereide [+nereïde] /-s. Achille, Amphi­trite, Nymphes, Thetis.]

[Voir aussi Naiades ou Na­uondes.]