Jean VATEL
(v. 1550-1576 ?)
Premier poème en ligne :
1601 : J’aime l’oiseau qui fait…
Ouvrir sur Gallica :
1 poème sur preambule.net :

Du Renard et du Bouc, du Porc et de l’Anesse,

Le dol, l’infection, l’ordure et la paresse

 



 
Le Duc d’Aumale

 

Notice sur le manuscrit des Œuvres de Vatel

[…] Vatel est incon­nu, et je ne crois pas qu’il ait une chance de sortir de l’obscu­ri­té. Il n’appa­raît dans aucun des récits de Brantôme et n’a aucune place dans les tables si complètes de Du Verdier et de La Croix du Maine. Le joyeux et bienveil­lant Desportes, dont il invoque plusieurs fois l’ami­tié, ne prononce pas même son nom. Ronsard garde le même silence. Voici pourtant une lueur. Au IV e livre des Poèmes de Baïf nous touvons une pièce adres­sée à « Jan Vatel ». C’est une invec­tive contre un quidam qui s’était permis « d’outra­ger un saint poète ». Tout en appe­lant à la res­cousse ses illustres confrères, — Ronsard, Du Bellay, Desportes, — l’iras­cible Baïf réclame le concours de son ami moins célèbre :

« Ô Vatel, ce n’est pas l’injure
« Qu’on dit de bouche, et qui ne dure
« Qu’autant que l’homme est survivant :
« . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
« Je veux, je veux de ma tempête
« Écraser l’exécrable tête
« À mon mâtin vain aboyeur.
« . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
« Mais, ami, veux-bien qu’il meure
« Sans éprouver la playe seure
« De tes iambes enflammés,
« Qui poussés de voix furieuse
« Contre la bête injurieuse
« Vengeront tes amis blâmés.[a]

C’est bien là notre Vatel, avec ce carac­tère de sati­riste, de redres­seur de torts qu’il s’attri­bue en maint passage de ses poé­sies et que le même Baïf lui confère au v° du f° 4 de notre manus­crit. […]

Le Duc d’Aumale,
« Notice sur le manuscrit des Œuvres de Vatel », pp. 2-4,
La suite des Œuvres poétiques de Vatel
repro­duite en fac-similé d’après le manus­crit ori­gi­nal par les soins de la Socié­té des Biblio­philes français, Paris, 1881
[Slatkine Reprints, Genève, 1971]
[gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4621c, PDF_12_14]
(texte modernisé).



________

Notes

[a] Baïf, Œuvres en rime, 1573, IVe livre des Poèmes, « À Jean Vatel », ff. 129r° et 130r°.




Liens

Étude en ligne

* On peut lire, d’Emmanuel Buron, « Vatel fut bon saty­rique ». Jodelle, Aubigné, Jean Vatel et la satire dans le dernier tiers du XVIe siècle, article paru dans la revue Albi­nea­na, cahiers d’Aubi­gné, 2010, n° 22, pp. 223-248, en ligne sur Persée, portail de publi­cation élec­tro­nique de revues scienti­fiques en sciences humaines et sociales.

Liens valides au 09/05/19.


 


En ligne le 09/05/19.
Dernière révision le 09/05/19.