Claude TURRIN (v. 1540-av. 1572)
Comme jadis…
Paris, Jean de Bordeaux, 1572.

«««

textes de
Turrin

»»»


«««

compa­rai­son
(comme : quatrains /
ainsi : tercets)

»»»


 

Comme Ménélas, puni pour avoir offen­sé les dieux, fut à la fin aidé par une divi­ni­té…

 

COmme Jadis le plus petit Atride

  Pour n’avoir pas du tout payé les Dieux
Qui veulent bien qu’on se souvienne d’eux
Fut détenu au bord du Phare humide,

Quand dévêtu de conseil, et de guide
Pour démarrer du Nil impétueux,
Il eut soudain, comme venu des Cieux
Le saint conseil de la Nymphe protide,

Ainsi j’étais fantasiant toujours
Comme on pourrait apaiser le discours
De mes esprits qui combattaient ensemble :

Quand tout ainsi que le vieillard Marin
Aida le Grec pour apaiser Jupin,
Votre beauté tout soudain me les emble.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

COmme Jadis le plus petit Atride

  Pour n’avoir pas du tout payé les Dieux
Qui veulent bien qu’on se souvienne d’eux
Fut détenu au bord du Phare humide,

Quand dévêtu de conseil, et de guide
Pour démarrer du Nil impétueux,
Il eut soudain, comme venu des Cieux
Le saint conseil de la Nymphe protide,

Ainsi j’étais fantasiant toujours
Comme on pourrait apaiser le discours
De mes esprits qui combattaient ensemble :

Quand tout ainsi que le vieillard Marin
Aida le Grec pour apaiser Jupin,
Votre beauté tout soudain me les emble.

 

En ligne le 29/01/19.
Dernière révision le 29/01/19.