Claude TURRIN (v. 1540-av. 1572)
Non autrement…
Paris, Jean de Bordeaux, 1572.

NOn autrement qu’était l’honneur mêlé

  Des Éléments, avant que la nature
Eusse rangé cette lourde brouillure
Sans art, sans forme, en un ventre brouillé.

Et tel aussi qu’étant tout démêlé
Ce lourd chaos, l’amitié sainte et pure
D’un meilleur ordre, attacha la ceinture
Du vieil Neptune et de l’arc étoilé.

Ainsin étant comme en un petit monde
Les qualités de mon humeur féconde
Dans mon chaos mise confusément

Je ne pouvais éclaircir ce mélange,
Si quelque Dieu ne m’eût premièrement
Ouvert le pas par le rayon d’un Ange.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

NOn autrement qu’était l’honneur mêlé

  Des Éléments, avant que la nature
Eusse rangé cette lourde brouillure
Sans art, sans forme, en un ventre brouillé.

Et tel aussi qu’étant tout démêlé
Ce lourd chaos, l’amitié sainte et pure
D’un meilleur ordre, attacha la ceinture
Du vieil Neptune et de l’arc étoilé.

Ainsin étant comme en un petit monde
Les qualités de mon humeur féconde
Dans mon chaos mise confusément

Je ne pouvais éclaircir ce mélange,
Si quelque Dieu ne m’eût premièrement
Ouvert le pas par le rayon d’un Ange.

 

En ligne le 06/06/20.
Dernière révision le 06/06/20.