Pierre POUPO (1552-1590)
Quand je serais mille ans…
Paris, Barthélémy Le Franc, 1590.

«««

textes de
Poupo

»»»


 

 
 
 

 


«««

»»»


«««

propos :
les grâces de l’aimé(e)

»»»

[…] 

XXV.

Aussi les vains plaisirs d’vne oisiue ieunesse,
Se frizer les cheueux, les cordeler en tresse,
Vestemens somptueux, dorures & carquans,
Iouër, danser, baller & pareils exercices,
N’ont iamais arresté son cœur en leurs delices:
Le liure, & le fuzeau sont tous ses passetemps.

XXVI.

Quand ie serois mille ans à dire, dire, dire :
A ses perfections ie ne pourrois suffire.
Les estoiles du ciel ne les egalent pas:
Et les vouloir conter en vne matinee,
C’est vn fleuue de laict qu’vne mouche obstinee
S’efforceroit de boire en vn petit repas.

[…] 

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

[…] 

XXV.

Aussi les vains plaisirs d’vne oisiue ieunesse,
Se frizer les cheueux, les cordeler en tresse,
Vestemens somptueux, dorures & carquans,
Iouër, danser, baller & pareils exercices,
N’ont iamais arresté son cœur en leurs delices:
Le liure, & le fuzeau sont tous ses passetemps.

XXVI.

Quand ie serois mille ans à dire, dire, dire :
A ses perfections ie ne pourrois suffire.
Les estoiles du ciel ne les egalent pas:
Et les vouloir conter en vne matinee,
C’est vn fleuue de laict qu’vne mouche obstinee
S’efforceroit de boire en vn petit repas.

[…] 

 

En ligne le 04/01/12.
Dernière révision le 08/05/18.