Pierre POUPO (1552-1590)
Pour compter les valeurs…
Paris, Barthélémy Le Franc, 1590.

 

textes de
Poupo

»»»


 

 
 
 

 


«««

»»»


«««

propos :
les grâces de l’aimé(e)

»»»

[…] 

X.

Quiconque est assorti d’une femme prudente
Il la doit plus chérir qu’une perle excellente,
L’aimer uniquement comme un don du Seigneur :
Mais qui la peut avoir comme toi belle et sage,
Encore a-t-il raison de l’aimer davantage,
Car c’est grâce sur grâce, et bonheur sur bonheur.

XI.

Pour compter les valeurs d’une épouse si belle,
Qu’on nombre les bouquets de la saison nouvelle,
Les baisers des pigeons bec à bec se suçant,
Les grains d’une moisson, les eaux d’une rivière,
L’herbe d’un pâturage en sa vigueur première,
Mais si on faut d’un brin qu’on en ajoute cent.

[…] 

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

[…] 

X.

Quiconque est assorti d’une femme prudente
Il la doit plus chérir qu’une perle excellente,
L’aimer uniquement comme un don du Seigneur :
Mais qui la peut avoir comme toi belle et sage,
Encore a-t-il raison de l’aimer davantage,
Car c’est grâce sur grâce, et bonheur sur bonheur.

XI.

Pour compter les valeurs d’une épouse si belle,
Qu’on nombre les bouquets de la saison nouvelle,
Les baisers des pigeons bec à bec se suçant,
Les grains d’une moisson, les eaux d’une rivière,
L’herbe d’un pâturage en sa vigueur première,
Mais si on faut d’un brin qu’on en ajoute cent.

[…] 

 

En ligne le 21/07/10.
Dernière révision le 05/09/17.