OVIDE (43 av. J.-C.-17)
Autant que de lièvres…
Venise, 1492.

 

textes
d’Ovide

»»»


«««

dispo­sition du
pré­ambule
(vers 517-519)

»»»


 

»»»


 

propos :
les douleurs de l’amant

»»»

ouvrir sur Gallica : Art d’aimer, II, 515-520.

[…] 

Ce qui les réjouit est en plus petit nombre que ce qui blesse les amants : qu’ils s’apprêtent à se voir porter de nombreux coups au cœur.

Autant que de lièvres sur l’Athos : que d’abeilles nourries sur l’Hybla : autant que de baies sur l’arbre bleu de Pallas :

que de coquil­lages sur le rivage : autant dans l’amour de douleurs. Les traits qu’il nous inflige sont trempés dans le fiel.

[…] 



On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

[…] 

Ce qui les réjouit est en plus petit nombre que ce qui blesse les amants : qu’ils s’apprêtent à se voir porter de nombreux coups au cœur.

Autant que de lièvres sur l’Athos : que d’abeilles nourries sur l’Hybla : autant que de baies sur l’arbre bleu de Pallas :

que de coquil­lages sur le rivage : autant dans l’amour de douleurs. Les traits qu’il nous inflige sont trempés dans le fiel.

[…] 


 

En ligne le 07/03/06.
Dernière révision le 02/04/11.