Pierre LE GAYGNARD (?-?)
Comme en un beau Parterre…
Poitiers, Nicolas Courtoys, 1585.

«««

textes de
Le Gay­gnard

»»»


«««

compa­rai­son
(comme : quatrains /
ainsi : tercets)

»»»


 

série de
compa­rai­sons

 

ouvrir sur Gallica : Quelques Sonnets, et Poèmes, p. 7.

À Madame la Princesse.

Comme en un beau Parterre un gros Œillet surpasse
Le plaisant Girofler en Giroflère odeur :
Comme l’ente fruitière aussi en sa grandeur,
De l’arbuste piquant l’épaisse tige basse :

Comme encor richement la Diamante glace
Toute Indienne pierre en sa claire lueur :
Et comme encor la Lune en sa ronde largeur,
Toute Étoile obscurcit dans le céleste espace :

Ainsi vous surpassez (ma Dame) en Majesté,
Honneur, Bonté, Vertu, toute Principauté.
Voire plus que l’Œillet, l’Ente, Diamant, Lune,

N’excellent en Odeur, Grandeur, Lueur, Largeur,
La Giroflée, arbust’, Pierre, et Étoile aucune,
Vous préexcellez or des grand’s Princesses l’heur.

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

À Madame la Princesse.

Comme en un beau Parterre un gros Œillet surpasse
Le plaisant Girofler en Giroflère odeur :
Comme l’ente fruitière aussi en sa grandeur,
De l’arbuste piquant l’épaisse tige basse :

Comme encor richement la Diamante glace
Toute Indienne pierre en sa claire lueur :
Et comme encor la Lune en sa ronde largeur,
Toute Étoile obscurcit dans le céleste espace :

Ainsi vous surpassez (ma Dame) en Majesté,
Honneur, Bonté, Vertu, toute Principauté.
Voire plus que l’Œillet, l’Ente, Diamant, Lune,

N’excellent en Odeur, Grandeur, Lueur, Largeur,
La Giroflée, arbust’, Pierre, et Étoile aucune,
Vous préexcellez or des grand’s Princesses l’heur.

«««  série de comparaisons  »»»
 

En ligne le 05/04/19.
Dernière révision le 11/11/19.