Amadis JAMYN (v.1540-1593)
Ô beaux cheveux… (1575)
Paris, Mamert Patisson, 1575, IV, Artémis, f° 145r° [←Gallica].

O beaux cheueux, liens de ma franchise,
Qui meritez d’accroistre dans les Cieux
De sept flambeaux les astres radieux,
Mieux que le chef qu’Egypte fauorise.

O gorge, albastre, où sa blancheur a prise
Le Lys royal, non du laict precieux
Qui alaitta le Dieu Mars furieux,
Où mainte perle a sa beauté conquise!

O belle bouche, en qui tout l’Oriant
A mis ses dons, prodigue, y mariant
Les Diamans aux Rubis que i’adore

Pour les beaux mots qui naissent au dedans!
Et bref, Deesse aux yeux des regardans
Iunon, Pallas, Venus, Dione, Aurore!




Ô beaux cheveux… (1579)
Paris, Mamert Patisson, 1579, IV, Artémis, f° 136r° [←Gallica].

O beaux cheueux, liens de ma franchise,
Qui meritez d’accroistre dans les Cieux
De sept flambeaux les astres radieux,
Mieux que le chef qu’Egypte fauorise.

O gorge, albastre, où sa blancheur a prise
Le Lys royal, non du laict precieux
Qui alaitta le Dieu Mars furieux,
Où mainte perle a sa beauté conquise!

O belle bouche, en qui tout l’Oriant
A mis ses dons, prodigue, y mariant
Les Diamans aux Rubis que i’adore:

O beaux propos qui naissez au dedans
Et bref, Deesse aux yeux des regardans
Iunon, Pallas, Venus, Dione, Aurore!




textes originaux
[R]

 

En ligne le 27/12/17.
Dernière révision le 06/01/18.