Robert GARNIER (v.1545-1590)
Plutôt, du jour flambant…
Paris, Robert Estienne, 1568.

[…] 

Arée. Encore vous faut-il d’un courage adouci
Comploter quelque fin à ce discord ici :
Vous devez accoiser ce turbulent orage,
Et sauver par pitié le reste du naufrage.

Octave. Plutôt, du jour flambant l’éternelle clarté
Se joindra sociable avec l’obscurité :
Plutôt l’alme soleil, rompant sa course égale,
Donn’ra ses premiers feux à la mer Atlantale,
Et lassé de courir, bornera son chemin
Dans le flot Indien qu’il redore au matin :
Plutôt, du Tibre ondeux la fuite sablonneuse,
Désistant de couler dans la mer écumeuse,
Roidira contremont ses refluantes eaux,
Et les fera ramper au sommet des coupeaux.

[…] 

On peut cliquer sur certains mots pour voir les épithètes de Maurice de La Porte
 
 

[…] 

Arée. Encore vous faut-il d’un courage adouci
Comploter quelque fin à ce discord ici :
Vous devez accoiser ce turbulent orage,
Et sauver par pitié le reste du naufrage.

Octave. Plutôt, du jour flambant l’éternelle clarté
Se joindra sociable avec l’obscurité :
Plutôt l’alme soleil, rompant sa course égale,
Donn’ra ses premiers feux à la mer Atlantale,
Et lassé de courir, bornera son chemin
Dans le flot Indien qu’il redore au matin :
Plutôt, du Tibre ondeux la fuite sablonneuse,
Désistant de couler dans la mer écumeuse,
Roidira contremont ses refluantes eaux,
Et les fera ramper au sommet des coupeaux.

[…] 

 

En ligne le 20/01/11.
Dernière révision le 02/12/12.